Les effets négatifs des réseaux sociaux sont souvent décriés au Tchad. L’on peut également s’interroger sur une éventuelle influence positive en matière d’incitation à la bonne gouvernance. Selon le politologue Dr. Évariste Ngarlem Toldé, « aujourd’hui, les réseaux sociaux offrent un cadre idéal et adéquat pour le rapprochement entre le peuple et les décideurs politiques ».

Dr. Évariste Ngarlem Toldé estime que les réseaux sociaux sont un moyen d’expression et d’information :

« Aujourd’hui, une bonne partie de la population tchadienne s’adonne librement à un accès aux réseaux sociaux qui restent, à n’en point douter, un moyen d’expression et d’information ». Le politologue relève que l’avis des citoyens ne passe pas inaperçue et a même une influence :

« Les décideurs politiques aujourd’hui ont tendance à suivre de près, et je dirais même à la loupe, tout ce que les internautes disent sur les réseaux sociaux. Cela influe souvent positivement sur leurs politiques publiques en matière de développement socio-économique surtout. Parfois, les réactions des internautes amènent les décideurs politiques et publiques à aller dans le sens d’une justice sociale et équilibrée, dès le moment qu’un évènement suscite des réactions ».

Tchadanthropus-tribune avec Alwihda Info

 

243 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire