De manière officielle, l’UFR (union des forces pour la résistance) organisation sur l’égide de Mr Timan Erdimi déclare reprendre la lutte armée contre le régime d’Idriss Déby Itno. Le communiqué qui est repris par plusieurs organes de presses (Reuters, AFP, BBC Afrique) relate l’aspect officiel de cette annonce. Depuis plusieurs mois, la rumeur indique une organisation des hommes en armes et une logistique posée qui pousserait cette instance à affronter le régime de Déby dans les jours à venir.

Sur le site de nos confrères Tchadactuel proches de l’UFR, les décisions sont tombées quand à l’organisation de son aile armée – le Gal Ayoub Abdelkérim Abdoulaye est nommé CEMGA des forces de l’UFR et le Col. Ousmane Teguen Nigué, CEMGA/adjoint – des décisions qui indiquent clairement que le choix des armes est dorénavant priorisé parce qu’Idriss Déby n’a pas cherché la voie de la paix, car depuis 2008, date des dernières opérations militaires contre son régime, le dictateur tchadien a œuvré que dans le sens de la division, du népotisme et de la mauvaise gouvernance. La paix pouvait se faire avec toutes les instances politico-militaires si Idriss Déby avait voulu pacifier le pays, mais lui n’a fait que semer les germes de la guerre civile en menant le Tchad vers l’abime. Aujourd’hui, tous les signaux seraient au vert pour enclencher la lutte armée. Une situation qui ne profiterait qu’aux dissidents au pouvoir, tant les mécontentements autour du régime MPS sont grandissants. L’UFR a déclaré officiellement la reprise des hostilités en attendant que d’autres organisations lui emboitent le pas. Vivement le changement.

 

Tchadanthropus-tribune

3776 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article