Ephémère opposant à Idriss Déby, Idriss Annour Abdelkérim est, depuis le 19 juin, le nouveau DG des douanes et des droits indirects du Tchad. Un “poste juteux” pour cet ancien patron de l’Agence nationale d’investigation financière(Anif), tombé en disgrâce après la remise d’un rapport au ministère des finances, dans lequel il mettait en cause la gestion de la première dame Hinda Déby. Contrôleur général de police, ayant rang de général dans l’armée, il avait été rétrogradé. En 2015, allié au chef de l’opposition Saleh Kebzabo, il a créé son propre parti, l’Union des mouvements républicains(UMR) et rejoint le Front de l’opposition nouvelle pour l’alternance et le changement (Fonac). Zaghawa issu des Naoura, un clan majoritaire au sein de cette tribu et fidèle au chef de l’Etat depuis son arrivée au pouvoir en 1990, Idriss Annour Abdelkérim est influent et très écouté, jusque dans les rangs de l’armée. La très stratégique direction des douanes et des droits indirects, longtemps chasse gardée du jeune frère du président, Saleh Déby Itno, est sans cesse remaniée depuis le limogeage de ce dernier, en 2015.

Tchadanthropus-tribune avec Africa Intelligence.

2529 Vues