COMMUNIQUE DE PRESSE N° 21/ALNAR/2017

Le parti ALNAR tient à saluer le peuple tchadien pour sa  résistance héroïque et historique durant toute l’année 2017 face  à la dictature (le marteau) du président IDRISS et la méchanceté (enclume) du premier Ministre ALBERT, allié objectif et subjectif du pouvoir par l’instauration des 16 mesures anti sociales qui a amené une pauvreté chronique au sein de la population. L’année 2017 a été une année noire pour le Tchad. Quelle sera alors la couleur de l’année 2018 qui  se pointe à l’horizon.  

 Le parti ALNAR remercie les journalistes pour leurs contributions combien de fois efficaces. Ces remerciements vont particulièrement aux journalistes des radios DJA FM, FM liberté, NGATO FM, les radios privées installées en provinces, de la presse écrite et surtout de la presse en ligne notamment le Tchadanthropus tribune, le blog de MAKAILA, du TCHAD FORUM etc. ces journalistes ont fait un travail formidable en défendant le peuple malgré les moyens dérisoires dont ils disposent. Ils méritent un prix NOBEL pour l’ensemble de leurs efforts pour l’instauration d’une véritable démocratie au Tchad. Le parti ALNAR demande au gouvernement de verser la subvention accordée à la presse pour leur permettre d’entrer dans leurs droits. 

En ce qui concerne la mal gouvernance, en dépit des dénonciations répétées,  le parti constate avec regret que les défourneurs des biens publics ne sont pas inquiétés.  Ils vivent dans des somptueuses villas, roulent dans des gros cylindrés (V8) et occupent des hautes fonctions dans  la sphère du pouvoir. Celui  qui protège les détourneurs des biens publics est le vrai défourneur.

Le parti ALNAR demande à l’ensemble des chancelleries installées au Tchad de ne pas accorder des visas à ces criminels qui ont sucé le sang du peuple tchadien. Le parti lance un appel aux tchadiens de l’intérieur et de l’extérieur de se coopérer pour contrecarrer ces criminels par ce que le régime MPS les protège et n’a aucune volonté de les arrêter.

Le parti remarque que l’inspection générale d’Etat (IGE), depuis sa création n’a pas donné un résultat satisfaisant par conséquent nous exigeons sa suppression ou sa réelle reforme.

Enfin, le parti ALNAR souhaite voir le départ de la tête du gouvernement (PM)  et non un simple réaménagement de son corps (membres). 

Le parti souhaite une bonne et heureuse année 2018 à tout le peuple tchadien.

Fait à N’Djamena, le 25 décembre 2017

Le Président National du parti

ACHEICK ABDALLAH MAHAMAT

927 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article