Selon des sources bien informées, un groupe d’opposants non-signataires des accords de Doha et quelques personnalités bien indiquées ont pris des contacts avec certaines autorités de la transition. L’objectif selon la source est de chercher une amorce de conciliation avec le régime de transition.

Selon les mêmes sources, la présence à N’Djamena de Mr Alioune Tine, personnalité emblématique au sein des droits de l’homme explique les démarches en cours.

Toutefois, le Sénégal et le Niger auraient aussi actionné leur diplomatie dans le sens de trouver une solution.

Tchadanthropus-tribune

2569 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire