Certains mots font réagir, même les plus timorés dans certaines situations.


Le Dictateur et sanguinaire homme de N’Djamena a appelé et continue de convoquer par vague ce que l’on appelle à défaut « opposition non armée » à la présidence du Tchad (excusez moi, le gouvernorat du Tchad).
 


Oui! C’est celui qui remplace Félix Eboué, qui y réside, car protégé par la France et prenant ses ordres toujours auprès d’une certaine officine à Paris. Ceux qui connaissent Laurent Fabius, un socialiste Bobo et ami de certains dictateurs africains,  peuvent lui demander la confirmation.


Quelle ne fut pas notre surprise! Tous ont convergé vers ce triste lieu où réside le gouverneur. C’est auprès de lui que reçoivent tous (Kebzabo, Yorongar, Lol, Alingué, Kassiré, et, et) leurs pécules. Ils font semblant de le critiquer le jour et le soir, ils sont à sa table.


Nous, qui pensions que toutes les occasions sont en or et aurait pu permettre à cette "opposition" de montrer au gouverneur (Idriss Deby Itno Kamis) que le Tchad se veut libre et non toujours enchainé, ont laissé passer toutes les occasions de dire ce que le peuple tchadien subit jour et nuit. En se rendant à ce carnaval, "cette opposition" s’est diminuée (moi aussi! Peut-on encore diminuer ce qui approche de zéro? Oui me dira IBN OUMAR MHT SALEH. Lui au moins connait les maths et en savaient davantage…) et n’accepte pas de se salir par le gouverneur. Le gouverneur est un grand menteur, un super menteur, qui ne cesse de leur mentir sur le sort de IBN OUMAR et bien d’autres frères qu’il prend un malin plaisir à faire disparaitre à sa guise, et à diviser.


Tout dialogue devrait être coupé avec le gouverneur, manigancer et tailler à sa mesure quand sous d’autres cieux on achète la paix. Les Tchadiens attendent le retour de tous ses fils sans exception, mais le gouverneur ne fait que mentir à tout le monde, diplomate, fonctionnaires internationaux, cadres politiques, à ses frères, ses parents, ses amis, il respire le mensonge. Peut-être a-t-il lu Machiavel le prince à l’envers. C’est comme ça qu’il continue à tirer le Tchad vers le bas. Opposition s’il vous plait, si vous êtes vraiment des Tchadiens, à l’avenir ne refaites plus toutes ces fautes comme cela, car le peuple vous regarde et vous jugera. Idriss Deby Itno est fini, son pouvoir et son clan aussi, il est temps de le chasser pacifiquement (grève et manifestation) ou insurrection armée à défaut d’une autre alternative.


Étant enfant du pays, je vous pardonne, mais vraiment, car cela me pince le cœur. Mais en bon musulman ou chrétien, je vous donne une dernière chance, donc un pardon. (Vrai pardon. Pas celui de Deby à KETE Moïse, Mahamat NOUR, ou autre chose….) et espère que les écailles qui couvrent vos yeux et la cire qui bouchent vos oreilles tomberont.

 

À la question du début, je laisse à chacun la liberté de répondre.

 

Béassem Marc Réné

 

217 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article