C’est par un deuxième courrier que le ministre des Mines Mahamat Hamid Koua rappelle son collègue de la Défense et à la Sécurité ABBA ALI Salah, de vouloir restituer les matériaux de la société SEMIK.

Il faut le rappeler que lesdits matériaux appartiennent à la société d’exploitation minière de Kouri SEMIK. Ladite société aurait eu son autorisation d’exercer du ministère des Mines. Et fort de cette autorisation que la société SEMIK avait exercée dans la zone de Kouri. Il se trouve que pendant l’injonction des autorités demandant aux orpailleurs de quitter la zone, la société SEMIK n’avait pas pu rassembler ses matériaux à temps.

Ces matériaux furent donc confisqués sur les ordres du ministre de la Défense et à la Sécurité ABBA ALI Salah.

Depuis lors, toute tentative faite auprès du ministre ABBA ALI Salah pour récupérer ces matériaux est restée vaine. Une première lettre du ministre du Pétrole et Mines Mahamat Hamid Koua demandant la restitution des matériaux n’ont pas obtenu gain de cause. Les tractations continuèrent de plus belle jusqu’au rapatriement desdits matériaux à N’Djamena la semaine dernière.

Une deuxième lettre est envoyée par le ministre du Pétrole et des Mines à son collègue de la Défense et Sécurité demeure au moment où nous mettons cet article en ligne sans réponse.

Face à cet entêtement, quelques voix s’élèvent pour dire que si le ministre ABBA ALI Salah s’entête à confisquer les biens d’autrui, c’est pour rendre service à certains proches d’Idriss Déby. Les noms de Oumar Déby, Abderaman Bedey et Aboud Hachim Bouder ressortent dans une correspondance envoyée à la rédaction. Les responsables de la société SEMIK suspectent les personnes ci-haut nommées de vouloir faire main-basse sur leurs matériaux afin de faire de l’orpaillage.

Si l’information se confirme, ce serait encore une énième injustice faite envers d’autres Tchadiens à qui l’État a délivré un permis de travail en bonne et due forme.

NB: Ci-joint l’ébauche brouillon de la lettre officielle envoyée à ABBA ALI Salah

Tchadanthropus-tribune

1061 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article