Tous les Tchadiens, ne serait-ce que ceux qui avaient suivi les évènements du sultanat du dar Ouaddaï, avaient apprécié les premières prises de position de l’ancien ministre Ahamat Bachir affirmant la stricte vérité sur le sultanat du dar Ouaddaï. Mais entretemps l’eau semble couler sous le pont.

C’est ce jeudi 19 mars 2020 que Ahamat Bachir présidera le comité d’organisation qui installera un sultan décrété (Chérif Abdelhadi Mahdi) en pleine pandémie de virus mondial CORONAVIRUS.

Oui, les Tchadiens se souviendront de ce sultan Corona qui défie grâce au pouvoir en place, le peuple du Dar Ouaddaï.

Comment comprendre être un homme ayant une stature représentant l’État dans une dimension importante, comme ministre à la Sécurité d’un régime sur plusieurs années, et prendre position, puis remettre en cause sa stature de cette manière.

Que diront ses proches demain ?

Avec quels yeux verra-t-il ses amis ?

Que dira-t-il au peuple du Ouaddaï demain face à l’histoire ?

Le comportement de Bachir montre exactement comment sont ceux qui composent le régime MPS, tous sans conviction aucune et dont le seul objectif est de trouver un point de chute pour mieux siphonner les deniers de notre pays.

Dommage.

Tchadanthropus-tribune

1577 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article