CHEIKH TAHIR ABDELGHANI aurait été enlevé par les sbires du pouvoir. Il paraît que le problème aurait été piloté depuis la présidence tchadienne. Cheikh Tahir Abdelgahni est connu dans la région du Ouaddaï. Grâce à cet homme, plusieurs de nos compatriotes ont pu apprendre la lecture du saint Coran, et il a formé plusieurs autres aux dogmes de la religion de l’Islam. Le régime MPS l’accuse de créer un fondamentalisme dans les régions de l’Est du Tchad. Une bagarre aurait éclaté entre des femmes venant des frontières Est du pays avec les femmes autochtones. Selon nos informations, Idriss Déby serait informé pendant son séjour à Amdjaress de la dimension que prennent les structures du Cheikh Tahir Abdelgahni dans la région du Ouaddaï. Aussitôt à son retour à N’Djamena, il instruit l’ordre d’aller l’arrêter et l’envoyer au bagne Koro-Toro, puis après il se ravise face aux diverses interventions, et décide de l’expédier par hélicoptère à N’Djamena. Il est gardé dans un endroit non encore divulgué. Sur place, les écoles qu’a mises en place le Cheikh Tahir Abdelgahni furent détruites avec des broyeuses Caterpillar. Selon la même source, l’une des choses qui auraient énervé Idriss Déby, serait la dénonciation devant un parterre de personnes, sur la politique d’Idriss Déby. Une politique injuste de l’avis de ce Cheikh. Prions pour lui qu’il ne disparaisse pas à jamais, qu’il ne disparaisse pas comme un certain Ibni Oumar dont les traces ne sont pas divulguées jusqu’à aujourd’hui.

Tchadanthropus-tribune

2965 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article