À l’ombre du silence absolu des autorités compétentes, la Warnagnié se mobilise contre les Arabes du Dar Ouaddaï Abbasside.

Il est de notoriété publique que les Arabes constituent une composante essentielle de la Communauté du Sultanat du Ouaddaï Abbasside et l’un de ses piliers depuis sa création.

Ils ont contribué de manière significative dans le domaine du développement culturel, économique et social du Sultanat. C’est d’ailleurs par leurs bras que le Sultanat a été bâti et sur leurs épaules qu’il se reposait et repose toujours.

En outre, les Arabes ont contribué de manière fondamentale dans l’harmonisation de vivre ensemble et la tolérance. Ces qualités leur sont reconnues empiriquement, car ils n’ont jamais été un facteur de destruction, un facteur ruinant. Détruire est contraire à leurs valeurs et à leurs principes.

Malheureusement, nous constatons avec beaucoup d’amertume que des publications dans les réseaux sociaux appellent aux conflits, à l’exclusion, au racisme et à la haine entre les fils de la région ; des appels incitant à la fracture des liens sociaux tissés par les aïeux.

Les Chefs des Cantons et des Tribus arabes condamnent ces appels irresponsables véhiculés via les réseaux sociaux d’où qu’ils viennent et invitent à la retenue afin de favoriser un climat apaisé seul gage de sécurité et de paix.

Dans le même contexte, certains appels à l’exclusion sont orchestrés par les membres de la Warnagnié, des esprits chagrins qui ne veulent ni l’entente ni la paix entre les fils de la région. Le Sultan Mahamat Chérif a versé dans ce schéma mortifère dans l’une de ses déclarations enregistrées le 23 février 2020 lorsqu’il disait : « les Arabes n’ont aucun droit au Sultanat du Dar Ouaddaï Abbasside » alors que ce sultanat est un prolongement naturel du pouvoir abbasside qui prend son nom du Al-Abbas, l’oncle du prophète Mohammad (SAW), un Arabe.

S’en sont suivis d’autres enregistrements dont celui d’un certain Abdelbassit Mahamat Idriss (de père Guimir et mère Zaouïa du Fezzan, natif d’Abéché au quartier Djermaya et qui vit présentement en France). Ce Monsieur qui représente par ailleurs un parti politique en France jette son dévolu sur des gens honorables. Il disait que les Arabes veulent s’implanter dans le Ouaddaï en ramenant les conflits du Darfour au Tchad. Quelle monstruosité !

Ces derniers jours, une autre publication sur le site Ouaddaï News fait état des allégations, des fabrications et des mensonges contre les tribus arabes dans le Dar Ouaddaï Abbasside en incitant à l’exclusion, à semer la discorde et à dénigrer des innocents.

Ces attaques concertées contre la principale composante du Sultanat Abbasside amènent toute personne sensée à se poser les questions suivantes :

  • Quel est le but à atteindre par ces campagnes acharnées contre la composante arabe du Dar Ouaddaï Abbasside ?
  • Quel est le point d’arrivée escompté par ces vandales à travers leurs publications ?
  • Qui leur fournit les moyens nécessaires pour mener à bien ce projet puant ?

Les communautés du Dar Ouaddaï Abbasside forment une société consciente et éduquée. Son degré de maturité lui permet de comprendre et de déceler les plans machiavéliques. Les auteurs de ces machinations n’y trouveront que des répliques responsables et ils en seront déçus. Cependant, la chaine de tous les représentants de cette campagne maléfique sera démasquée dans un proche avenir inch Allah.

En conclusion, nous appelons le Gouvernement et ses services de Sécurité à agir de manière à mettre la main sur les auteurs de ces tracts et à enquêter sur leurs allégations et débarrasser ainsi notre société de leur venin. Ce sont des gens qui ont succombé à des tentations mortifères de sorte que leur âme est devenue malade. Leurs hallucinations maléfiques ne contribuent pas à créer une Société démocratique exempte des maladies tribales, une société qui aspire au progrès. 

Les chefs des Cantons et Tribus arabes du Dar Ouaddaï Abbasside.

936 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article