De sources bien introduites, depuis le départ de Padaré du gouvernement, le torchon semble brûler de plus belle entre les deux fils du Mayo-Kebbi (Pahimi Kalzeubet et Jean Bernard Padaré). Selon nos informations, Pahimi Kalzeubet cherche à faire sauter tous les cadres qui ont d’aplomb avec son jeune frère Padaré.

 

Du haut de son strapontin, Kalzeubet tisse sa toile et rameute tous ses anciens camarades de travail. Limane Mahamat et son cousin Paboung. Le ministre secrétaire général à la présidence veut avoir ses hommes, des rudes loyaux et carrés dans leurs méthodes. Tant pis pour Jean Bernard Padaré, voilà un bon avocat qui devrait tout avoir pour lui, le succès, la reconnaissance, les relations avec plusieurs bâtonniers de ce monde, dont des illustres avocats français. Sa naïveté envers la politique d’Idriss Déby ne lui a créé que des problèmes. Ses méthodes de travail assez loyal envers le MPS ne lui donnent rien en retour sauf, l’animosité des Tchadiens. Avocat, Padaré gagnait bien sa vie et savait échoir ses relations. Il avait le succès pour lui, mais depuis qu’il est revenu en politique auprès de Déby, il n’avala que des couleuvres. À l’aune de la 4ème République, il était sa cheville ouvrière avec toute l’armada juridique du système. Son poste de ministre d’État n’était pas volé, mais son limogeage 45 jours plus tard tomba comme un couperet. Pressé comme un citron vert, Idriss Déby a consommé Padaré en brochettes. Il fut limogé sans étincelle ni aura. Sûr qu’en ces temps de moult réflexions Jean Bernard Padaré doit avouer le regret de ne pas évoluer avec son métier d’Avocat.

Tchadanthropus-tribune

2414 Vues

  • ça me fait rire. votre correspondant est déchu. son gratte-papier qui vous a envoyé cet article chutera à son tour du grand poste qu’il occupe dans la presse publique. quelle arsenal juridique padaré à produit? sinon la catastrophe. une constitution liberticide avec des dispositions qui remettent en cause les valeurs républicaines du Tchad telles que la laïcité et les libertés publiques. padaré est brillant, d’accord mais il n’a rien apporté à ce système mis en place par des cadres de haute facture, bien pétris d’expérience et moulés dans le droit public ou la science politique. padaré n’a de connaissances qu’en droit privé donc ne l’élèvez pas au niveau des nagoum, djimrangar dadnadji, mangaral bante, David houdeingar, kassire, feu pascal yoademnadji et yokabdjim mandigui, abderamane dady et bien d’autres qui ont façonné ce système vomi et honni du peuple tchadien

    Commentaire par moussaye avenir de la tchiré le 1 juillet 2018 à 0 h 18 min