Ce 17 octobre 2023, l’organisation nationale ADOS a organisé une réunion de masse dans la ville frontalière d’ADRE, dans le but de sensibiliser les réfugiés soudanais résidant dans la ville.

 

Cette réunion s’est concentrée sur trois principaux axes. Le premier point a porté sur la promotion de la coexistence pacifique entre les réfugiés soudanais et les résidents locaux. Le deuxième point a mis l’accent sur la préservation de l’environnement qui les entoure. Le dernier point a traité de la prévention du paludisme.

Les responsables de l’organisation ont expliqué ces points au public, qui a réagi de manière très positive.

En cette occasion, M. Abdul Wahab, représentant des réfugiés, a exprimé sa gratitude envers l’organisation ADOS, pour son engagement en faveur des citoyens. Il a salué l’initiative de l’organisation visant à promouvoir la coexistence pacifique.

Il a encouragé ses compatriotes réfugiés à suivre les recommandations concernant la coexistence pacifique, la protection de l’environnement et la prévention du paludisme. M. Bélédé, chef de mission, et Mahamad Nour Saleh, membres de l’organisation, ont souligné l’importance de la coexistence pacifique, rappelant que la paix n’a pas de prix. Ils ont exhorté les réfugiés à respecter leurs hôtes et à vivre en sécurité et en harmonie.

Ils ont également encouragé la préservation de l’environnement, en insistant sur la nécessité de ne pas abattre les arbres. Ils ont pris l’engagement de respecter toutes les directives émanant de l’organisation et du gouvernement tchadien.

 

Enfin, ils ont sollicité une intensification de la sensibilisation dans tous les camps accueillant des réfugiés, afin de décourager les comportements inappropriés. Il convient de noter que l’organisation ADOS opère dans le domaine du développement et de l’orientation sociale.

Le Tchadanthropus-tribune avec Alwhida

737 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire