La nouvelle configuration gouvernementale a fusionné ou fractionné certains départements ministériels. D’autres ont purement et simplement été supprimés. C’est l’exemple du ministère de la Réconciliation National.

La suppression de ce département continue par faire couler autant d’encre et de salive. Des interprétations fusent de partout. Cependant, avec la dernière sortie médiatique du premier ministre de Transition, Dr Succès Masra, l’on comprend un peu les choses. Interpellé sur la question, le premier ministre de Transition de la 5ᵉ République a confié que ce département ministériel a été supprimé pour être remplacé par un Médiateur de la République. D’après lui, c’est la nouvelle constitution qui recommande cela. « Le médiateur de la République aura pour rôle de porter, de manière totalement indépendante, la question réconciliation au Tchad », a-t-il souligné.

 

Le conseil extraordinaire des ministres qui s’est tenu le 08 janvier 2024, a confirmé cela. Ce conseil a proposé une nouvelle institution, notamment le médiateur de la République succédant à l’ancienne médiature supprimée en 2018. D’après les résolutions du conseil, le Médiateur de la République, doté d’un statut constitutionnel, va intervenir dans les règlements de litiges entre l’administration et les administrés pour favoriser la construction des relations justes.

 

À noter que le poste de Médiateur de la République, existait déjà au Tchad, mais supprimé par la 4ᵉ République au Forum National Inclusif.

Le Tchadanthropus-tribune avec Ndjampost

623 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire