Le Conseil Ordinaire des Ministres qui s’est tenu le 31 mai 2018 a adopté un projet d’ordonnance portant charte des partis politiques au Tchad. A cet effet, une ordonnance portant le N°20 a été promulguée le 7 juin 2018.

Le projet d’ordonnance portant Charte des Partis Politiques présenté à l’examen et adoption du Conseil est structuré en onze (11) titres et soixante-huit (68) articles. Il propose une représentation provinciale des partis politiques dans au moins 10 provinces dans un délai d’un an ; l’extension du délai de traitement des dossiers a six (6) mois, établit l’âge de 30 ans minimum pour être dirigeant d’un parti politique et autorise la dissolution par le Ministre en charge de l’Administration du Territoire de tout parti n’ayant pas pris part a deux élections générales consécutives.

Lors d’une conférence de presse tenue le 4 aout 2018, la coalition Front de l’Opposition Nouvelle pour l’Alternance et le Changement (FONAC) a appelé tous les partis sans exception à rejeter l’ordonnance 20 promulgué le 7 juin 2018.  « Le Fonac demande aux partis politiques de l’opposition et ceux de la majorité de se lever comme un seul homme et rejeter cette ordonnance liberticide et antidémocratique », a déclaré Mahamat Adoum, coordonnateur du FONAC.

C’est au tout du Député de l’opposition Salibou Garba, membre de la Coordination des Partis Politiques pour la Défense de la Constitution (CPDC), de monter au créneau pour dénoncer « une véritable bombe atomique lancée pour éradiquer tous les partis politiques ».

Charte ou Bombee PDF

902 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article