Le président du Conseil militaire de transition (CMT), Mahamat Idriss Deby a axé ce 9 juillet son message de voeux de l’Aïd el-Fitr sur la lutte contre la corruption, alors que le pays est marqué par l’affaire de la SHTgate (détournements massifs de fonds issus des ressources pétrolières à la Société des hydrocarbures du Tchad).

Le chef de la transition s’est tour à tour appuyé sur des versets bibliques puis coraniques pour raisonner ceux qui qualifie de « voleurs » des deniers publics.

La Bible « est sans équivoque à cet égard », a-t-il dit, comme en témoigne le verset cité : « Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu ?

Ne vous y trompez pas : ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu. »

Mahamat Idriss Deby s’est ensuite appuyé sur un verset coranique pour appuyer son message : « Dieu nous a dit dans un verset coranique que je cite :

Ne semez pas la corruption sur la terre après qu’elle ait été réformée. Et invoquez-Le avec crainte et espoir, car la miséricorde d’Allah est proche des bienfaisants. »

Mahamat Idriss Deby reconnait un « combat difficile » contre la corruption au vu de son ancrage dans la société mais promet la « fermeté ».

« Le CMT que je dirige ne saura tolérer cette pratique. Il sera intraitable face à la corruption établie et au détournement avéré », tente-il de rassurer à l’approche de la fin de la période de transition, face à une opinion publique qui ne semble pas convaincue.

Alwihda Info

1712 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire