La junior suisse Cliveden Petroleumet le groupe chinois CNPC savent désormais quand ils pourront commencer à répondre aux accusations portées contre eux par la société canadienne Carlton Energy. Depuis 2013, cette dernière leur réclame un milliard $ au titre de revenus issus du bloc H au Tchad, affirmant qu’elle avait signé en 2000 un accord lui octroyant 10 % des profits nets du permis, qui produit 20 000 b/j depuis 2011. Selon le calendrier validé par les parties, Carlton devra remettre sa plainte d’ici le 15 janvier. Ses adversaires y répondront avant le 16 mars, puis chaque camp désignera un arbitre début avril. Des premières rencontres entre les parties devraient avoir lieu en avril ou en mai.

Tchadanthropus-tribune avec la lettre du Continent.

1689 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article