<span;>Au Tchad, le premier trimestre de l’année 2024 est marqué par une hausse de la production du pétrole. Les recettes, quant à elles, ont connu, dans la même période, une baisse.
<span;>C’est le constat fait par l’Observatoire tchadien des finances publiques dans sa note sur le secteur pétrolier publiée le 29 mai 2024.

<span;>477 438,11 barils, c’est le volume des productions et exportations du pétrole brut enregistré au premier trimestre de l’année 2024. Une production en hausse de 4,1% par rapport à l’année précédente, souligne la note. On peut y lire que « cette augmentation de volume est due principalement à la hausse du volume de la production des opérateurs Perenco (13,1%) et CNPCIC (11,3%) ».

Cela a permis également une montée des exportations du pétrole brut. Par rapport à l’année dernière, le volume des exportations du pétrole brut a augmenté de 8,4%.

Dans les caisses de l’État, par contre, malgré cette hausse de la production et des exportations, « les recettes pétrolières recouvrées diminuent de 28,7% ». Comparée au premier trimestre de l’année 2023 où 299,580 milliards de FCFA ont été perçus par le Tchad, cette année, les caisses ne recouvriront que 213,597 milliards de FCFA. Cette contreperformance est due en partie à « la baisse des recettes fiscales, plus principalement des impôts sur les sociétés pétrolières (-51,9%) et de la redevance statistique (-9,1 %) ».

Tchadanthropus-Tribune avec Ndjampost

481 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire