Hier 22 juin 2022, un décret signé du PCMT nomme des nouveaux responsables à la tête de la SHT, après le scandale qui a fait éclater le vol de deniers des Tchadiens grâce à une enquête profonde de l’ANS.

Tout cela est bien de faire sauter ceux qui détournent l’argent des Tchadiens, et les arrêter, mais qu’en est-il des biens volés ? Il faut les saisir et verser ces milliards au trésor public. Raisonnablement il ne sert à rien d’arrêter tout simplement le voleur, celui-ci doit passer par la justice, mais ses biens saisis à la hauteur du préjudice qu’il fait subir au peuple tchadien.

Idriss Deby a habitué les Tchadiens sur l’aspect impunité. Tu voles plusieurs milliards, on arrête quelques menus fretins pour la consommation locale sans toucher au mobile du vol en question, et la personne relâcher au cours de quelques semaines passées au quartier VIP de la prison d’Amsinéné.

Celui qui vole l’argent du peuple doit être arrêté et tous ses biens calculés à la hauteur du vol saisis par l’État et reversés au trésor public. Il n’est pas question d’arrêter un individu et faire de la communication autour de son arrestation puis cela suffit. Il faut communiquer au peuple tchadien ce qui est saisi et versé au trésor public.

Nomination au Ministère du Pétrole et de L’Energie.

Par Décret N°1777/PCMT/PMT/MPE/2022 du 22 juin 2022, les personnalités dont les noms suivent sont nommées aux postes de responsabilité ci-après à la Société des Hydrocarbures du Tchad (SHT):

Directeur Général : Monsieur ERIC NDOASSAL,

Directeur Général Adjoint: Monsieur ZAKARIA SABOUN ABAKAR SAWA. 

Tchadanthropus-tribune

1036 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire