En manque d’argent frais, le maître de N’Djamena donne l’ordre à son gouvernement de trouver les moyens de générer du cash au plus vite. Accélérer et boucler les deals en cours dans le secteur pétrolier apparaît primordial.

Le récent retour – après un premier passage de 2013 à 2016 – au ministère tchadien du pétrole de l’ancien salarié de SchlumbergerDjerassem Le Bemadjiel, ne s’est pas fait sans une mise au point avec le président Mahamat Idriss Deby, dit « Kaka ». Ce dernier lui a, selon nos sources, demandé de travailler sur trois fronts simultanément afin de faire rentrer des dollars dans des caisses bien vides.

Clore le deal Savannah – Exxon Mobil

D’une part, Le Bemadjiel doit boucler au plus vite le deal entre Savannah Energy et Exxon Mobil sur les gisements de DobaA cette fin, il devrait assister assidûment aux réunions entre le groupe américain, Savannah et l’État tchadien – des rencontres auxquelles son prédécesseur, Oumar Torbo n’était pas systématiquement invité. Le nouveau ministre doit également négocier au plus vite le bonus de départ sur ce deal – l’État demande 30 millions de dollars et Exxon Mobil en propose 15 (AI du 08/03/22).

La sortie de Glencore et le bloc H de Delonex

L’autre dossier prioritaire assigné au ministre concerne Glencore et sa sortie du pays dans l’exploration/production via la vente de ses participations dans Caracal Energy à Perenco. Il reste encore des détails à régler avant que cette cession concernant des blocs situés au sud de Doba puisse être totalement achevée.

Enfin, dernier dossier pour Le Bemadjiel, la vente de Delonex (financé par Warburg Pincus et dirigé jusqu’à 2020 par le nouveau directeur général de Tullow OilRaul Dhir) sur le bloc H de la société canadienne CGI, totalement inconnue. Delonex compte vendre pour six millions de dollars cette zone très prospective. L‘État tchadien a cependant des doutes sur la capacité du newcomer à lever le montant de la transaction, puis à mettre en valeur les ressources du permis. Le Tchad pourrait jouer la montre étant donné que le bloc H doit revenir dans le giron de l’État avant la fin 2022. Il pourrait ensuite le reproposé lors d’un appel d’offres afin d’engranger un bonus de signature.

Tchadanthropus-tribune avec Africa intelligence

1039 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire