C’est durant  la séance plénière tenue le 11 avril 2022 au palais de la démocratie au Tchad , que les conseillers nationaux ont mis en place une commission d’enquête parlementaire chargée d’évaluer la situation des salariés tchadiens du secteur pétrolier.

Ils  ont voté le projet de résolution portant création d’une commission d’enquête parlementaire chargée d’évaluer la situation des salariés tchadiens dans les entreprises à capitaux chinois exerçant dans le secteur pétrolier et ceux de Esso au Tchad.

Sur les 93 conseillers que compte le Conseil National Tchadien ( CNT ) , l’on note 59 présents, 16 excusés et 18 absents ce jour . Sur les 59 présents, l’on observe 55 voix pour (dont une par procuration), 2 abstentions, zéro contre et 3 non votants.

C’est donc  par ce vote qu’une commission de 17 membres dont un bureau composé de cinq membres est mise en place. Elle dispose de trois mois pour déposer son rapport au CNT. Cela, pour faire un diagnostic approfondi des conditions de travail dans le secteur pétrolier tchadien, dans le souci d’y apporter des solutions à la souffrance des travailleurs tchadiens et de s’assurer de la protection de l’environnement par ces entreprises.,

il faut le dire , l’exploitation du pétrole tchadien avait pour effet logique de générer des ressources supplémentaires pouvant permettre au pays de gagner son combat contre la pauvreté et le sous-développement. Ce qui doit conduire à l’amélioration des conditions de vie et de travail de la population tchadienne. Mais Malheureusement, constatent avec amertume  les conseillers nationaux, aujourd’hui les entreprises qui exploitent le pétrole tchadien ne pensent qu’à leur profit et ce, en violation de la législation.

Tout compte fait, l’objectif de la mise sur pied de cette commission viendra apporter un peu de sourire aux travailleurs de ce secteur porteur.

Le Journal Chrétien

795 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire