Il faut le dire sans rechigner, ceux qui avaient la gestion de la ville de N’Djamena depuis des années sont tous des criminels, des voleurs, et des vendeurs d’illusions. Qu’on n’aille pas accuse encore Idriss Déby seul, parce que lui ne vient pas prendre l’argent dans vos caisses et faire ce que vous avez fait aux habitants de la capitale N’Djamena.

Combien de maires de la ville la capitale tchadienne a vu passer. Combien de moyens financiers cette ville a levé. Il suffit de voir juste le niveau de vie de ces maires et les biens amassés ?

De quartier en quartier, on constate les immondices jonchées, les caniveaux pleins de saletés, curés et négligés jusqu’à ce que l’eau de la pluie ramène les choses comme si de rien n’était.

Plus d’une trentaine de maisons se sont effondrées, des habitants ont trouvé refuge chez des voisins et parents sans aucune aide de la mairie où de l’État. Plusieurs familles sont restées dans leurs concessions ébranlées, sans abris. Tout ça ne parle pas aux yeux de ceux qui ont vendu les chimères de « N’Djamena la vitrine de l’Afrique ».

Certains habitants dans certains quartiers affirment, nous ne demandons ni de sac de riz, ni de cache-nez, moins encore de haricots, mais la canalisation des eaux »

Il y a des gens pour lesquels le mot patrie ne dit rien. Des macchabées mesquins dont la panse ne se remplit jamais. Ils spolient, vols, détournent pour croire se faire une vie, une fortune, par la sueur et le sang des Tchadiens. Ils ne sont autres que des sangsues morbides destinées aux bois de l’enfer.

Les Tchadiens ne méritent pas ça, les habitants de N’Djamena ne méritent pas ça. Si ces autorités ont une petite fierté, pour une fois qu’elles prennent en compte la situation dramatique des femmes, enfants et vieux qui croupissent dans la précarité totale.

 

Tchadanthropus-tribune

1964 Vues

  • Je vous en prie, Deby est meme le premier responsable car les recettes de la mairie vont d’abord à lui et à la fondation Grand Coeur

    Commentaire par vainto le 19 août 2020 à 11 h 38 min