Mesdames, Messieurs les journalistes, Chers invités, Il vous souviendra que le 20 novembre 2019, notre client Monsieur FAYÇAL HISSEIN HASSAN ABAKAR en son temps Directeur de l’Office National pour la Promotion de l’Emploi (ONAPE), avaient été interpellés par la police judiciaire, à la suite d’une plainte déposée par l’Agence Nationale d’Investigation Financière (ANIF) puis auditionnés pour les faits de détournement de denier publics et complicité ; A la suite de ladite audition, il a été déféré au parquet d’instance et conduit devant un juge d’instruction qui a ouvert une information judiciaire à son encontre, pour les infractions de tentatives de détournement de deniers publics et complicité.

Après différents actes d’instruction, notre client a bénéficié d’une mise en liberté provisoire par une ordonnance rendue le 08/01/2020 et ce, après deux mois de détention préventive. Alors même que les éléments à charges faisaient défaut.

Sur le fond et la forme, il n’y a rien, ni dans un sens ni dans l’autre qui puisse incriminer Monsieur Fayçal Hissein Hassan Abakar des faits à lui reproché. Après interjection en appel de l’affaire, la chambre d’accusation, en toute équité, a jugé utile par Arrêt n°200/2020 du 19 novembre 2020, en précisant qu’il n’y avait pas lieu de suivre contre FAYÇAL HISSEIN HASSAN ABAKAR. Par cette décision, justice a été rendue à Monsieur FAYCAL HISSEIN HASSAN ABAKAR. Son innocence est certaine, avec ce qui en découle sur le plan juridique. Par ce point de presse, nous tenons donc à informer l’opinion de l’issue de la procédure et marquer de ce fait, notre immense satisfaction. Cette décision qui a blanchi dans tous les sens notre client, met un terme à une procédure qui aura duré un peu plus d’une année. Aussi, nous vous remercions pour votre présence massive et pour l’attention que vous avez daignée nous accorder. Fait à N’Djamena, le 24 Novembre 2020.

Me William ADOUM KIMTO – Me GOUARA – Me Mouné KOUDANBE

536 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire