La mort d’Idriss Déby au Tchad a sonné comme une bombe pour la majorité des Tchadiens. Aussitôt dans le sillage de l’annonce de son décès, un conseil militaire de transition a été mis en place sonnant le glas d’une transition démocratique que le peuple tchadien appelle de ses vœux.

Plusieurs partis politiques de l’opposition, la société civile et la diaspora sont montés au créneau pour dénoncer ce qui s’apparente comme un coup d’État.

Selon nos informations de sources bien introduites, le FACT et plusieurs autres regroupements politico-militaires restés en veilleuse ont décidé de se regrouper rapidement et marcher sur la capitale. Les cellules dormantes mises en veille dans certaines villes de province y compris la capitale, en plus des groupes établis à la lisière des frontières Tchad/Soudan, Tchad/Centrafrique doivent regagner les endroits indiqués. Les partisans de divers groupements politico-militaires au sud de la Libye sont rappelés dare-dare.

Tout semble se dessiner pour ne plus accepter la confiscation du pouvoir quelqu’un soit le prix. 

Les jours à venir seront édifiants… À suivre.

Tchadanthropus-tribune

2574 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire