Le lancement est effectif ce 3 mars lors d’une conférence de presse au musée national. Parti pour la réforme et l’indépendance économique (PRIE) en est la dénomination. La formation politique est née sur les cendres du front de la nation pour la démocratie et la justice au Tchad/fondamental, un mouvement armé. L’érection du mouvement armé en parti est une des recommandations de l’accord de Doha, lequel le recommande. Le lancement du PRIE témoigne du « patriotisme, de l’inébranlable désir d’Abdallah Chidi Djorkodei de participer au développement économique de son pays natal ».

 

Le parti qui prône dorénavant l’unité, la paix et le développement et qui y croît encourage la mise en place « d’un Etat travaillant pour le bien commun ». Même si Abdallah Chidi Djorkodei reconnaît les efforts du gouvernement à cet effet, il l’invite à « corriger les imperfections » car il reste beaucoup à faire. « Les futures élections doivent être libres, démocratiques, équitable et transparentes », tranche Djorkodei.

La paix, le développement sous-tendent aussi la bonne gouvernance, la probité des citoyens. Ces conditions constituent « la vision du PRIE »

Le Tchadanthropus-tribune avec Alwhida

1906 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire