Les autorités répondent à Succès Masra, l’opposant en exil qui demande un dialogue avec le pouvoir en vue d’obtenir un accord de réconciliation nationale, des garanties pour son retour. Ce vendredi 18 Aout,  le ministre tchadien de la Réconciliation nationale ouvre la porte au retour du chef du parti Les Transformateurs.

Dans une sortie sur les médias sociaux à l’occasion de la commémoration du 63ème anniversaire de l’Indépendance du Tchad,  le leader politique Tchadien Dr Succès Masra avait annoncé son retour au pays. Mais le Président des transformateurs demande un dialogue avec le gouvernement et mets au-devant  un certain nombre de condition notamment ‘’s’assoir autour d’une table en septembre dans un pays frères d’Afrique, des mesures de sécurité physique, politique et juridique, une amnistie, un gouvernement de réconciliation, une commission de vérité et réconciliation ainsi qu’une relecture de la constitution

Au micro de RFI, le ministre de la réconciliation Nationale Abderahman Koulamallah répond qu’« Il (succès Masra) peut revenir comme tout citoyen Tchadien » . Il affirme aussi que la sécurité du Dr Succès Masra sera garantie « Je ne pense pas qu’il soit arrêté mais s’il est poursuivi par la justice, il répondra probablement de ses actes » devait préciser Koulamallah

Toutefois, Abderahmane Koulamallah  laisse entendre  que si les militants du parti les transformateurs ont été ‘’graciés, une sanction quelconque ou condamnation n’est pas prévisible contre Masra Succès, car le Tchad est dans climat de réconciliation Nationale

Mbailssem Emmanuel

Le Tchadanthropus-tribune

2030 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire