Le 23 Mars 2020 l ́Armée Tchadienne à subi une attaque sanglante de Boko Haram à Bohoma, au Lac, faisant une centaine de morts et plus de quatre-vingt-dix (90) blessés selon des sources concordantes.

L ́Union des Forces de la Résistances (UFR) tient tout d ́abord à adresser ses condoléances les plus attristées aux familles de victimes et prie le Tout – Puissant de rétablir promptement les blessés.

C ́est un bilan très lourd essuyé par les soldats Tchadiens. Nous déplorons cette situation qui implique la responsabilité directe de M. Deby. Car M. Deby est en réalité le Ministre de la Défense en titre et de surcroît le Super Soldat, il ne pourrait en conséquence ignorer que Bohoma est la ligne du front. D ́ autant plus que, cette nébuleuse Secte de Boko Haram est toujours à l’affût et menace dangereusement les forces en place. Ses coups étaient toujours fatals. Nous avions encore en mémoire l ́attaque de cette Secte au Camp de Chinagoder au Niger qui avait fait plusieurs centaines de morts et de blessés.

De toute évidence M. Deby doit expliquer aux Tchadiens ce qui s ́est réellement passé à Bohoma. S ́il s ́avère que cette défaillance manifeste provient de sa part, elle est inexcusable et, si c ́est une faute, elle est impardonnable.

Alors on est en droit de se poser la question de savoir pourquoi cette zone d’opérations militaires depuis une dizaine d ́années manque cruellement toute la logistique adjacente ?

Ceci étant, par un réflexe d’auto- protection contre les éventuelles critiques de l’opinion, c’est maintenant qu’il vient de déclarer la zone » une zone de guerre ». À se demander si ces soldats étaient en villégiature, pourtant depuis l ́arrivée du MPS cette zone est répertoriée comme une zone de turbulences.

D ́autre part, comme cette gifle pareille à un hécatombe pour tous nos compatriotes ne suffisait pas, l’ex-Sultan envoie dans le démarchage cinq cents (500) de nos soldats à la zone de trois frontières (Burkina-Niger-Mali) pour encaisser de grosses sommes qui vont certainement directement dans sa poche et celui de siens.

Mais néanmoins ce qui est encore beaucoup plus frappant c ́est l ́absence totale de la Force Barkhane qui a son poste de Commandement Interarmées (la base principale) à N’Djamena (Tchad) donc à un quart de vol de la zone de combat. L ́Opération Barkhane faut-il le rappeler est censé combattre les Djihadistes de Boko Haram, autrement dit c ́est la raison de son existence dans notre pays. Cette Opération dite « Barkhane » n ́a même pas daigné apporter une aide quelconque à nos soldats. Ce qui laisse penser que ce n ́est pas son affaire. Sinon comment comprendre que cette force avec tous les moyens dont elle dispose (Surveillances, Drones, Mirages etc.…) ne serait pas capable de prévoir et empêcher une attaque d’une telle envergure.

En plus le combat a duré pendant plus de huit (8) Heures de temps.

Pourquoi ces soldats en difficulté n ́ont pas été secourus ?

Pourquoi a-t-on laissé le temps à cette Secte de détruire tous les matériels existants et emporté ce qu ́elle avait besoin ?

Pourquoi laisser cette Secte se retirer en bon ordre ?

C ́est à la Force Barkhane de répondre à ces questions puisqu’ ́elle est chargée de cette mission. Pour ce qui nous concerne nous pensons que cette force est donc là pour intervenir dans les affaires internes du Tchad afin de maintenir M. Deby au Pouvoir. Comme ce fut le cas en début Février 2019, lorsqu’ ́elle avait bombardé les forces de l ́UFR pendant six (6) jours successifs laissant derrière elle près de trois cents (300) morts et une centaine de blessés sans oublier les prisonniers qu ́on ne connaît pas le sort à l’heure actuelle.

Enfin, l ́Union des Forces de la Résistance (UFR) fait appel à la solidarité de tous les Tchadiens pour faire face au Coronavirus et de rester vigilant vis – à – vis de ce fléau. Notre pensée est certes avec vous et que Dieu sauve et béni le Tchad.

Fait à Francfort le 30.03.2020

Youssouf Hamid

Représentant et Porte – Parole de l ́UFR

978 Vues

  • J’ai l’impression pour ne pas dire que Deby savait d’où vient le Boko Haram et qui l’entretient. En mon avis ,pour mieux s’occuper de la sécurité du pays, le mieux et judicieux c’est de faire partir toutes forces étrangères de notre territoire. La preuve,l’argument de leur présence est de nous protéger soit disant alors que nous constatons l’effet contraire. Au Tchad on n’a pas connu un président qui se bat pas arme à la main et t’es pas le 1er ni sera le dernier. Tu impressionnent peut-être les étrangers mais pas sûrement les Tchadiens (nes). Prend tes responsabilités pour les Tchadiens et non pour impressionner les autres.

    Commentaire par Hassane Touka Sarmi dit Hassani le 31 mars 2020 à 21 h 31 min