Depuis quelques mois, les militants du Parti pour la Liberté et le Développement, grand parti de l’opposition Tchadienne au temps du Maréchal Idriss Deby Itno se divisent.

Un groupe des militants exige à l’actuel Secrétaire Général du Parti Mahamat Ahmat Alhabo, membre du gouvernement de transition formé par Mahamat Idriss Deby Itno après sa prise du pouvoir le 20 Avril 2021 suite au décès de son père l’organisation du 5 ème congrès du Parti.

Mahamat Ahmat Alhabo sort en fin du silence et se prononce sur la crise au sein dudit Parti. Pour lui, les agissements de ces groupes de personnes ne  sont que des ‘’conspirations’’ et ceux-ci prennent le parti « comme un bien privé et qu’ils sont héritiers »Il a ensuite signifié qu’il ne vit pas grâce au PLD. «  Toute ma carrière, toute ma vie, je ne l’ai pas faite pendant les six dernières années où je suis SG. Pour vivre je n’ai pas besoin d’être S.G «  a-t-il laissé entendre.

Il faut noter que le 17 décembre dernier, la gendarmerie nationale a interrompu une conférence de presse des militants dudit parti à la maison des médias du Tchad. Une conférence de presse qui selon les organisateurs se tenait dans le but de faire le point sur les « dérives du PLD».

Quelques jours après, le fils de l’ancien Secrétaire général du parti, Hicham Ibni Oumar Mahamat Saleh et Béchir Ali Adoum  militants, sont convoqués par la police judiciaire.

 

Le Tchadanthropus-tribune.

2922 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire