Accordant son premier entretien à un média international, le Premier ministre de la transition au Tchad, Succès Masra, a répondu aux questions de France 24. Depuis N’Djamena, il assure « faire totalement confiance » au président Mahamat Idriss Déby Itno, dont il était un farouche opposant. Mais, évoquant l’instabilité de pays voisins, le nouveau Premier ministre estime désormais que la situation tchadienne « vaut bien une réconciliation ».

Succès Masra, le plus farouche opposant du président tchadien Mahamat Idriss Déby Itno, est devenu à la surprise générale, le 1er janvier, son Premier ministre (de la transition).

« Je crois dans la réconciliation nationale (…) Que celui qui est contre la réconciliation me jette la première pierre », s’explique le chef du parti les transformateurs sur France 24.

Perspective présidentielle ? 

Le Tchad vient de se doter, fin décembre, d’une nouvelle Constitution, adoptée par référendum.

Celle-ci est censée paver la voie à des élections et un retour des civils au pouvoir, promis il y a deux ans et demi par la junte militaire, mais repoussés à fin 2024.

« C’est notre objectif » et « il n’y pas d’éléments aujourd’hui qui puissent montrer qu’il n’y aurait pas d’élections en 2024 », assure le Premier ministre de la transition.

Interrogé sur sa potentielle candidature à cette élection, Succès Masra a dit vouloir, aujourd’hui, « servir la République », « en tant que Premier ministre » (de la transition), ajoutant que le « moment viendra où les gens vont faire leur choix ».

Lien : https://www.france24.com/fr/%C3%A9missions/en-t%C3%AAte-%C3%A0-t%C3%AAte/20240110-le-nouveau-premier-ministre-tchadien-succes-masra-fait-totalement-confiance-au-pr%C3%A9sident-deby.

Tchadanthropus-tribune avec France 24

 

746 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire