Le rapporteur de la Coordination des partis politiques pour la défense de la Constitution (CPDC) réclame, dans une communication ce mercredi, une conférence nationale inclusive et souveraine. Noubatessem Jonathan Boguyanan informe que cette conférence permettra au Tchad de partir sur de nouvelles bases. Elle permettra aussi de « recadrer” le CMT pour lui donner une légitimité.

Le rapporteur exige que cette conférence tant souhaitée réunisse toutes les composantes de la société tchadienne.

Les sujets à débattre lors de cette conférence sont entre autres la réforme de l’armée et de la justice, la réorganisation de l’administration territoriale, la mise en place d’une CENI libre et crédible, et l’adoption d’une constitution tenant compte des réalités actuelles du pays.

Le rapporteur de la CPDC définit aussi les missions de la conférence nationale. Cette dernière doit définir la feuille de route et la durée de la transition, ses organes dont le Conseil supérieur de transition en remplacement du Conseil militaire de transition. Elle doit aussi définir les prérogatives de ces organes et designer ses “animateurs”.

La CPDC qui, de par ses expériences, projette de prendre part “pleinement” à ce dialogue, et propose d’ores et déjà la mise en place d’une commission préparatoire.

Tchadanthropus-tribune avec Alwihda

304 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire