Au Tchad, des opposants ont lancé une plateforme politico-militaire dénommée Conseil National pour le Changement. Ce CNC fait un constat d’échec des 30 années de pouvoir du président Idriss Deby Itno et propose « un dialogue inter-tchadien inclusif pouvant conduire à la réconciliation nationale ». Le pays se prépare à une élection présidentielle le 11 avril prochain. Pour en savoir davantage sur cette plateforme, Mohamadou Houmfa a joint à Paris son porte-parole, Mahamat Taher ALI NANAYE.

Tchadanthropus-tribune avec Mediapart

788 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire