La marche pacifique des transformateurs pour la justice prévue ce mercredi malgré l’interdiction a été étouffée dans l’œuf la police anti-émeute a violemment dispersé les manifestants à coup de gaz lacrymogène. Le président des transformateurs, DR SUCCÈS MASRA fait comprendre que la lutte ne fait que commencer même si la police use et abuse de comportements antidémocratiques, en ne respectant aune loi et les droits du citoyen.

À peine la marche pacifique pour la Justice devrait commencer que la police investit le siège des transformateurs en tirant à l’intérieur du siège du gaz lacrymogène. Cette pratique juridiquement condamnable a fait plusieurs blessés légers.

Il est clair que la stratégie de la police est de disperser cette marche avant qu’elle n’investisse les rues, une hantise que le régime Déby gère difficilement.

Les éléments de la police du groupe mobile d’Intervention de la police GMIP se sont déployés en grand nombre dans les rues et aux alentours du siège du parti des transformateurs.

Un de nos correspondants affirme qu’après que les transformateurs aient entonné l’hymne national du pays, leur siège, Dr Succès Masra et ses militants ont tenté d’avancer, mais la police les disperse à coup de gaz lacrymogène.

Ce n’est pas de cette manière que le régime d’Idriss Déby continuera à maitriser la frustration des Tchadiens, car en adoptant cette manière dictatoriale, la colère des Tchadiens ne fera que grandir.

Qu’on le veuille ou pas, un jour cette dictature cèdera. 

Tchadanthropus-tribune

1458 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article