Le regroupement des partis politiques qui soutiennent le Mouvement Patriotique du Salut (MPS), dénommé Alliance 43 a organisé une conférence de presse, annonçant sa rentrée politique. Une conférence axée la gestion de la transition et sur l’organisation du référendum constitutionnel en cours.

 

Cette conférence de presse marque le retour de l’Alliance 43 qui, selon son porte-parole, Malloum Yoboïdé Djeraki, dès l’aube des douloureux événements du 20 avril 2021, a soutenu la transition mise en place dans “le seul intérêt de préserver la paix chèrement acquise”. Pour lui, c’est le lieu, de manifester leur gratitude aux officiers qui ont géré le pays en tenant leur promesse par l’organisation du Dialogue national Inclusif et Souverain (DNIS).

 

“Ce dialogue a permis aux frères et sœurs de s’accorder pour un retour à l’ordre constitutionnel. Lors de ce dialogue, des nombreuses résolutions ont été prises parmi lesquelles, l’organisation du

référendum constitutionnel. Ce référendum permettra aux Tchadiens de décider d’eux-mêmes de la forme de l’Etat qu’ils jugent bon pour l’épanouissement de leur pays“, avance Malloum Yoboïdé Djeraki, porte-parole de l’Alliance 43.

 

Au sujet du DNIS, l’Alliance 43 se réjouit de sa tenue. Car, dit-elle, elle a permis de diagnostiquer les vrais problèmes du pays et d’en apporter de thérapie. “De ce dialogue, nous avons eu un gouvernement d’union nationale, le réajustement du Conseil national de transition (CNT) qui a permis à toutes les sensibilités d’être représentées au CNT. De ce dialogue, l’on a l’organisation du référendum qui est déjà effective avec la CONOREC qui fait ses œuvres sur le terrain avec le recensement biométrique qui a pris fin dans la zone méridionale et bientôt dans la zone septentrionale“, se réjouit Malloum Yoboïdé Djeraki.

 

Pour le porte-parole de l’Alliance 43, son organisation prendra toutes les dispositions pour que le référendum constitutionnel en cours se passe dans la démocratie la plus absolue et dans le respect des droits des uns et des autres. “L’Alliance 43 dans ses prérogatives œuvrera légalement pour la mise en place d’un Etat unitaire fortement décentralisé avec une bonne gouvernance. Car, le mal du Tchad ne réside pas sur la forme de l’Etat comme le pensent bien certains compatriotes, mais plutôt sur la gouvernance. C’est pourquoi, nous reprenons nos activités politiques aujourd’hui pour nous mettre au travail, car le combat s’annonce dur mais avec un peu de courage nous y arriverons“, fait savoir Malloum Yoboïdé Djeraki, porte-parole de l’Alliance 43.

 

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

1106 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire