De source confidentielle, une visite officielle du 1er ministre du CMT Pahimi Padacké est prévue à Paris le 18 mai 2021, pour assister au sommet sur le financement des économies africaines.

Il sera rejoint du gouverneur de la BEAC Abbas Mahamat Tolli que certains journaux camerounais déclarent disparu depuis le décès de son oncle, l’ancien dictateur Idriss Déby Itno.

L’absence du gouverneur Abbas Tolli de Yaoundé ces derniers jours, réponds à l’observation de deuil en cette circonstance. En investiguant auprès de la BEAC, certains collaborateurs de Abbas expliquent que la sortie des journaux camerounais est faite sciemment avec la collaboration de ses détracteurs congolais et gabonais qui cherchent sa tête. 

Toutefois, c’est sur cet élan que le CMT a dépêché le DG de l’ANS Ahmed Kogri à Paris en précurseur. 

La présence de Kogri, très proches des milieux de renseignements français permettra d’amorcer un travail d’ouverture et de promptitude pour les milieux de renseignements ayant une influence directe sur les politiques.

Ces visites mettront sans doute un accent sur les démarches qu’ont entrepris les officiels Français, quant à leurs contacts avec les milieux de la diaspora, et les représentants des politico-militaires en France.

Il faut noter qu’au lendemain de la rencontre de la cellule africaine avec quelques membres de la diaspora, des représentants politico-militaires (Assileck Mahamat représentant l’UFDD, Charfadine Galmai pour le FACT et Doki Warou pour l’UFR) ont été reçus simultanément au Quai d’Orsay, au ministère de la Défense et à la cellule africaine de l’Élysée. L’information devrait rester confidentielle jusqu’à la divulgation de ces rencontres sur les réseaux sociaux.

Il faut d’emblée dire que le travail qui attend le 1er ministre du CMT et sa délégation ne sera pas du tout repos.

Tchadanthropus-tribune

1082 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire