Le président du parti Les Transformateurs, en exil aux Etats-Unis à la suite des événements du 20 octobre qui a fait plusieurs dizaines de morts, a rassuré au micro de nos confrères de Deutsch Weller (DW), ce mercredi 12 avril, ne pas être prêt pour une alliance avec Mahamat Idriss Déby Itno car dit-il, “le débyisme, nous l’avons déjà vécu”.

 

A la question de savoir si Succès Masra envisagerait un jour une alliance avec Mahamat Idriss Déby Itno, surtout qu’ils ont pratiquement le même âge, la réponse du leader du parti Les Transformateurs a été on ne peut plus claire. “Le debyisme, nous l’avons déjà vécu. Ce que nous souhaitons, c’est la démocratie sur la base de la justice et l’égalité. Et il n’y a pas de délit de patronyme”, a-t-il répondu sur les ondes de nos confrères allemands de Deutsch Weller (DW).

 

Cependant, il précise qu’au moment où toutes les chancelleries disaient que Mahamat Idriss Déby Itno ne pouvait pas être candidat et que c’était non négociable, au moment où lui-même “s’est engagé à ne pas être candidat et qu’il nous a juré la main sur le cœur”, son parti, Les Transformateurs avait dit qu’il peut être candidat à travers ce qu’ils appellent “une éligibilité encadrée”.

 

“Au moment où on nous disait qu’il est horrible, qu’on ne peut pas discuter avec lui, nous avons été capables de discuter avec lui. Vous voyez, nous, nous avons souvent fait l’objet d’exclusion. On nous a exclus sur la base de l’âge. On nous a empêchés d’avoir notre parti pendant trois ans, on a tué nos militants. Mais malgré cela, nous n’avons pas de haine dans notre cœur et notre disponibilité totale de travailler avec l’ensemble des Tchadiens, y compris lui-même reste intacte”, relativise Succès Masra.

 

Toutefois, martèle le président du parti Les Transformateurs, si Mahamat Idriss Déby Itno voulait être candidat à la prochaine présidentielle, cela “sur la base de la justice et de l’égalité. S’il est tenté (Ndlr, Mahamat Idriss Déby Itno) pour installer la dynastie, la seule chose qu’il a à faire c’est de tuer tous les Tchadiens nous y compris”.

 

“Nous allons mettre fin à la dynastie, par tous les moyens, pour installer la démocratie. S’il se trouve de ce côté-là, il nous trouvera comme un allié, comme un ami, comme un frère. S’il se trouve du côté de la dynastie, il aura déclaré la guerre. Et alors, pour nous, nous ne devons jamais laisser l’obscurité de la dynastie vaincre la lumière de la démocratie sur la base de la justice et de l’égalité. Voilà ce que nous mettons sur la table”, telle est la proposition de Succès Masra.

 

Et de conclure que s’il y a d’un côté, ceux qui veulent accompagner la dynastie, ils doivent se mettre d’un côté et que ceux qui veulent la démocratie indépendamment de la religion, des régions, de l’autre côté. “Soit la réunification du Tchad sur la base de la démocratie donc de la fin de la dynastie ou soit c’est la consécration des Tchad où il y aura ceux qui veulent la dynastie et de l’autre ceux qui veulent la démocratie. Voilà le projet que nous mettons sur la table. Voilà notre détermination et notre engagement. Nous avons la confiance du peuple tchadien et nous irons jusqu’au bout”, conclut-il en guise de mise en garde.

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

2187 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire