Le Groupe de concertation des acteurs politiques (GCAP) appelle à réunir les conditions d’une ‘’bonne fin de transition’’. C’est lors d’une conférence de presse organisée ce 22 décembre à N’Djaména.

Après le référendum constitutionnel des 16 et 17 décembre ‘’honni’’ par le peuple tchadien, le GCAP estime que le dialogue national et ses résolutions sont arrivés au ‘’terminus’’.

Pour le Groupe, la Commission nationale chargée de l’organisation du référendum constitutionnel (CONOREC), ‘’doit être dissoute car il n’y a aucun résultat à proclamer’’.

Dans ces conditions, le GCAP appelle à donner une ‘’suite nouvelle politique conséquente au pays’’, en réunissant ‘’enfin’’ les conditions d’une bonne fin de transition à ‘’l’effet d’éviter au Tchad la pire des crises politiques. Et cette solution n’est ni plus ni moins que le dialogue politique a minima, principal outil politique duquel sortira un véritable nouveau consensus républicain’’, propose le Groupe de concertation.

Par le passé, le GCAP a fait des propositions de dialogue et le ‘’gouvernement à qui ces propositions avaient été destinées ne les avait pas jugées dignes d’être considérées’’.

Si ce dialogue venait à être organisé, le Groupe propose de réunir les principaux protagonistes dont le gouvernement et tous ses alliés, les politico-militaires non signataires de l’accord de Doha, l’opposition politique non membre de la transition et la société civile.

 

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

 

 

635 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire