Dans un interview accordé au général Idriss Abderaman Dicko, il conteste la mise en place d’un conseil militaire de transition fait dans la précipitation, sans aucune consultation, ni au sein de l’armée, la société civile et l’opposition politique.

Il affirme que ce conseil militaire de transition ne requiert aucune légitimée à partir du moment que plusieurs regroupements politiques et de la société civile n’est pas consulté. Il affirme encore que ce conseil militaire est un regroupement de quelques amis. Il conseille de vite trouver une solution en faisant une large consultation de table ronde inclusive avant que le pays ne sombre dans le chaos. (Écouter, analyser). 

Tchadanthropus-tribune

3180 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire