Le dictateur de l’Afrique centrale, Idriss Déby Itno, le nouveau Maréchal 1er du Tchad s’est envolé pour Gbadolite ou Amdjaress la bourgade des 3 ânes.

Selon nos sources, dans la nouvelle capitale, mais qui est en fait une bourgade fantôme (elle ne se remplit que quand il est sur place), il sera célébré avec les siens, le 1er Maréchal, fils de la localité. Depuis quelques jours, il y’a eu un ballet incessant entre N’Djamena et Amdjaress la bourgade que vous connaissez. Sécurité renforcée, toutes les ouailles, les troubadours, et tous ceux qui ne jurent que par le Maréchal Déby font le plein de leurs carcasses pour se mettre en route pour cette localité. Là-bas, en pareilles circonstances, se concoctent toutes les idioties du clientélisme du régime Déby.

La fête doit être célébrée entre familles. Au-delà de dépenses faramineuses que peut couter un tel évènement, c’est l’aspect sanitaire qui prend un coup. Pendant le maréchal impose des mesures restrictives aux autres Tchadiens, lui et son clan se trouvent en groupe pour faire la fête faisant fi des mesures barrières.

L’impression criarde est le constat établi de la démesure que les Tchadiens encaissent sans rechigner, dans toutes les situations inacceptables et inextricables. Chacun se complait de sa petite panse, le pays aux oubliettes, la nation aux orgies.

Un peuple qui ne sait même pas revendiquer ses droits, défendre sa souveraineté est un peuple appelé à rester à la traine de toute chose.

Tchadanthropus-tribune

1746 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article