Dans une interview accordée au journal Le N’Djampost, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ahmat Abdelkerim Ahmat, a partagé son point de vue et ses ambitions pour le Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès (RDP). Ce Parti traverse, depuis le 13 février 2024, une crise de leadership.

L’heure n’est pas aux mésententes et aux guéguerres, estime Ahmat Abdelkerim Ahmat, membre du Comité Directeur du Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès (RDP). Pour lui, en cette période « cruciale de la transition », l’urgence, c’est « un RDP réconcilié ». De ce fait, il avance que « les querelles des personnes doivent céder la place à une vision nouvelle ». Pour cela, « il faut un dialogue ».  C’est, selon le ministre Ahmat Abdelkerim Ahmat, la seule voie pour arriver au bout de cette crise.

 

Pour la mémoire de Lol et des membres fondateurs

 

Le Ministre Ahmat Abdelkerim Ahmat, plaide pour  le dialogue et la retenue avant tout pour l’avenir du RDP qui a été « un acteur principal pour la paix au Tchad ». Après, c’est surtout pour le passé, pour la mémoire, dit-il avec amertume, « qu’il fallait avoir un regard rétrospectif ».  Le Ministre pas  n’oublié  de citer Lol Mahamat Choua, le Président fondateur du RDP, mais également Daoud Kinefour, Assane Ngueadoum, Bichara Dicki, Ahmed Lamine Ali, Moussa Agré, etc. « qui ont donné de leurs vies pour ce Parti ».

 

Qu’en est-il de ses ambitions propres ?

Militant depuis ses années de Collège et ayant adhéré à ce Parti depuis lors, le Ministre Ahmat Abdelkerim se dit disposé à apporter sa contribution, et ce, uniquement dans l’optique de « sauver ce grand Parti ». C’est la seule raison pour laquelle ce membre du Comité Directeur du RDP veut s’engager et se mettre au-devant de ce Parti vieux de plus de 30 ans. Le membre du Comité Directeur du RDP souligne « qu’on ne peut pas être indéfiniment victimes », avant d’ajouter « qu’on veut être également acteurs ». Quant à la position d’Ahmat Abdelkerim Ahmat face à cette crise, elle est celle  « d’un RDP fort, debout et rénové ».

 

Pour rappel, le 13 février 2024, la Chambre Administrative de la Cour Suprême a publié une ordonnance portant « suspension des effets de la résolution relative à l’élection du Président National du RDP du 29 décembre 2021 ». Cette ordonnance intervient après la saisie de ladite Chambre par une requête de Mahamat Moctar Ali, enregistrée au greffe de la Haute Juridiction le 09 février 2024, créant de ce fait une crise au sein du Parti.

Le Tchadanthropus-tribune avec Ndjampost

748 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire