Le parti Convention pour la démocratie et le fédéralisme (CDF)  estime que les autorités de transition  prennent parti  dans l’organisation du référendum constitutionnel. Il en appelle donc au boycott du vote prévu pour le 17 décembre prochain novembre.

 

Pour le parti CDF ce qui doit être la préoccupation majeure  des autorités de transition la cherche des solutions à la cherté de vie, la pénurie de carburant, la dévastation de champs, les tueries, la discrimination dans les nominations et promotions, I ’impunité. Mais selon le CDF  les autorités emploient   ‘’toute leurs énergie à combattre l’aspiration à la fédération des Tchadiens, en organisant un référendum largement controversé et discrédité par le parti.

 

D’après le parti, cette partialité se traduit par le rejet de l’avant-projet de constitution de l’Etat fédéral ; la mise en place d’une Commission nationale chargée de l’organisation du référendum constitutionnel (CONOREC) “inféodée” au gouvernement ; l’organisation ‘’chaotique’’ du recensement électoral ; le ‘’refus’’ d’utiliser les kits d’identification pour éviter les votes multiples.

Cependant, le parti invite les populations à retirer leurs cartes d’électeur ‘’pour éviter qu’elles ne soient indûment utilisées et à vaquer à leurs occupations pendant la campagne et le jour du vote’’.

Le Tchadanthropus-tribune

573 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire