Le Parti pour les libertés et le développement (PLD) organise ce jeudi, 15 juin 2023, une session de formation à l’intention de ses cadres.

 

Ils sont environ 150 militants du parti à bénéficier de cette formation. Selon les organisateurs, 80 viennent des 23 provinces du pays et le reste est constitué des membres du Conseil exécutif et du Conseil politique national.

 

Selon le secrétaire général du PLD, Mahamat Ahmad Alhabo, un parti politique c’est d’abord des cadres qui ont « beaucoup de compétences et de vision pour l’objectif majeur et ultime, celui de la prise de pouvoir et son exercice pour mettre en œuvre son programme politique ». Il déclare donc que la formation des militants est quelque chose d’« excessivement important » auquel il faut accorder « toute son importance ». Car, se demande-t-il, « comment peut-on être ambitieux, positionné sur l’échiquier national si nous n’avons pas les compétences nécessaires pour élever le débat politique ».

 

Ce séminaire à l’intention des cadres du PLD intervient à la veille du 5ème congrès du parti. L’exigence de la tenue de ce congrès a plongé le parti dans une crise politique entre le camp du secrétaire général actuel et celui mené notamment par Hicham Ibni Oumar, le fils de son prédécesseur, Ibni Oumar Mahamat Saleh, porté disparu lors de l’incursion rebelle dans la capitale en février 2008.

 

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info 

1443 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire