Dans un communiqué de presse signé par son président Abanga Brahim Barka, le PRENAT.

Parti de la Renaissance nationale tchadienne explique cette situation par la mauvaise volonté du gouvernement qui dit il fuit ses devoirs régaliens, pour des questions d’importance mineure.

Les inondations qui menacent la population du 9e arrondissement, la grève des enseignants ainsi que la léthargie dans laquelle sombre l’administration publique ne présagent pas des lendemains meilleurs.

Face à cette situation, le PRENAT demande au Maréchal du Tchad, président fondateur du MPS qui a déjà commencé dit – il sa campagne pour sa énième réélection, de cesser cette manœuvre dilatoire et revenir sur ses pas pour chercher à renouer le dialogue sincère avec la plateforme syndicale aux fins de trouver des solutions permettant d’alléger la souffrance des sinistrés, d’entamer une année scolaire apaisée et de refonder l’administration.

Tchadanthropus-tribune

260 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article