Le conseiller national, Gassim Chérif a accordé une interview à  Ndjam Post dans le cadre de l’émission Le Post’Politik. Lors de cet entretien, le conseiller national n’est pas passé par quatre chemin quand il s’agit du fédéralisme.

Gassim Cherif, ex-politico-militaire aujourd’hui siégeant au Conseil National de Transition (CNT) dont il est le septième vice-président, est passé à l’émission Le Post Politik de Le Ndjam Post. Un chapelet de questions lui a été adressé. Parmi ces questions, la position de cet homme politique quand il s’agit du fédéralisme, était aussi au cœur de l’entretien.

 

En effet, Gassim Chérif n’est pas allé par le dos de la cuillère pour donner son point de vue sur le fédéralisme. Pour lui, « les bases ne sont pas posées pour le fédéralisme ». Pour le conseiller national, avant d’aller vers le fédéralisme, « il faut d’abord revoir la cartographie actuelle » des provinces. Il ajoute qu’il faut aussi passer en revue « l’autonomie des provinces sur le plan économique, politique, etc. ». De ce fait, il faut nécessairement répondre aux préalables avant de penser à cette forme de l’Etat.

 

Après, Gassim Chérif ajoute qu’il n’est « ni pour ni contre le fédéralisme ». Mais pour lui, le problème est mal posé, car souligne-t-il, il faut « tenir compte du contexte actuel ». Lequel contexte n’est pas propice au fédéralisme.

Le Tchadanthropus-tribune avec N’Djam post

1122 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire