Au Tchad, des forces vives travaillent nuit et jour pour contester la présidence à vie d’Idriss Déby au pouvoir depuis 30 ans. C’est ainsi que depuis quelques jours, des initiatives diverses et variées sont en train de se mettre en place pour contester populairement la candidature d’Idriss Déby pour ce 3e mandat qui n’est qu’en fait une présidence à vie, reconduite à chaque proposition de mandat.

Depuis plusieurs semaines, et bien avant son déplacement à Paris, Idriss Déby est déjà en campagne. Ses diverses visites dans les régions expliquent clairement cette attitude alors que le régime bâillonne l’opposition politique démocratique, la société civile et les forces vives à ne point se rassembler en prétextant l’alibi Covid-19. L’interdiction est faite, devant la complicité des organisations internationales présentes à N’Djamena, aux partis politiques, à la société civile et aux forces vives que tout rassemblement est interdit, alors que les visites de Déby en province sont faites devant une foule immense, et cela sans aucune contrainte.

C’est devant ce forfait et face à lui qu’un groupe de patriotes avaient signé un document demandant à Idriss Déby de ne pas se représenter pour ce qu’il appelle un 3e mandat.

L’appel de Mahamat Nour Ibedou, secrétaire général de la CTDDH devant le siège des transformateurs va dans le même sens.

Selon nos sources, d’autres initiatives verront le jour très bientôt, au moment où le parti au pouvoir MPS va investir son candidat Idriss Déby Itno début février 2021.

Tchadanthropus-tribune

1812 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire