Le RDP (Rassemblement pour la démocratie et le progrès) a tenu son congrès du lundi 27 au mercredi 29 décembre 2021.

Pendant 3 jours, les fédérations qui ont afflué de partout ont fini leurs travaux en reconduisant le président sortant Mahamat Allahou Taher.

Sur les 25 fédérations que compte le RDP, les 24 ont un unanimement opté pour la reconduction de Mahamat Allahou Taher face à des concurrents qui ont candidaté au poste de président du RDP, mais qui ont brillé par leur absence, au constat des faits.

Mahamat Moctar Ali et Abdramane Adoum, doivent honorer la démocratie qui les a permis d’être candidat, en venant respecter les urnes. Il ne faut jamais être de mauvaise foi, quand le vent tourne en faveur de son adversaire. Il faut être présent pour la dignité de l’histoire, la dignité toute courte.

Quand on est démocrate, on accepte les règles de jeu et on garde un profil d’homme d’État face à l’adversité, car au-delà d’un parti politique, quand on veut gérer son exécutif, on prétend conduire un jour les affaires de l’État. Tous les partis politiques doivent s’inspirer de ce crédo.

Bon vent au RDP et à son futur pour le Tchad. Ces 3 jours ont démontré que le parti bâti par des cadres intrépides continue son bonhomme de chemin.

Lumière et reconnaissance à feu Bichara DIGUI, qui au loin de son firmament, voit son étoile briller au siège du parti qu’il a défendu avec abnégation.

Tchadanthropus-tribune

537 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire