Réponse de Monsieur PAHIMI PADACKE Albert, 

Premier Ministre de Transition à l’appel des femmes pour l’apaisement 

Reponse du PM à l’appel des femmes PDF

Le 27mai 2022 

Mesdames et Messieurs les Ministres, 

Mesdames les représentantes des organisations féminines, 

Permettez-moi de vous remercier très sincèrement au nom du Président du Conseil Militaire de Transition, le Général Mahamat Idriss Déby Itno et en mon nom propre pour cette lumineuse initiative d’appel à l’apaisement. 

Cet appel est la preuve jamais démentie de l’attachement de la femme Tchadienne aux valeurs de paix. 

La femme mère, la femme épouse, la femme soeur ou fille est la première victime des perturbations sociales et des guerres. Il suffit de voir le nombre des veuves, orphelines et handicapées pour s’en convaincre. 

Si le Gouvernement a, malgré lui, interdit cette manifestation pourtant salutaire, c’est en raison des risques sécuritaires consécutivement aux soupçons d’infiltration des Terroristes dans la capitale. Pendant que les forces de sécurité intérieure sont à pieds d’oeuvre pour débusquer ces criminels, laisser se faire un rassemblement de plus de dix milles femmes, serait prendre un risque disproportionné pour leur sécurité. 

Au sujet de l’agitation de certains milieux que vous observez ces derniers temps, je voudrais vous dire Mesdames que notre pays est victime des luttes d’influence des puissances, en raison de sa position géostratégique. 

Ces minorités qui s’agitent en s’attaquant particulièrement pêle-mêle à la France sont aussi épars, incohérents qu’inconsistants en exploitant les frustrations populaires. 

A travers la France, certains s’attaquent à la culture occidentale en général : Boko Haram ; 

A travers la France, d’autres s’attaquent aux pays amis qui soutiennent la Transition tchadienne désormais citée en exemple 

A travers la France, d’autres s’attaquent à une langue, le français ; 

A travers la France, d’autres encore épousent un phénomène de mode par pur mimétisme, sans lien avec les réalités de notre pays. Cette dernière catégorie est victime innocente des machinations et manipulation via les réseaux sociaux. 

Les Tchadiens ne doivent pas servir de véhicule à la désinformation en ligne pour des intérêts étrangers à leur pays. 

Nos problèmes existent et personne ne peut les nier de bonne foi. Ces problèmes s’appellent injustices, inégalités et inéquités, lesquelles se sont accumulées sur des années et se cristallisent par des grosses frustrations qu’il faille adresser courageusement. 

Le Gouvernement s’y attèle à sa façon en dépit de la brièveté du temps, et le dialogue national nous en offre l’occasion inouïe. Il ne sert à rien de chercher des boucs émissaires en dehors de nous-mêmes en nous attaquant aux pays amis. 

Mesdames, 

Une transition apaisée, un dialogue inclusif, une approche participative sont le témoignage fort de la volonté politique du Président du Conseil Militaire et du Gouvernement de Transition de réconcilier le Tchad avec lui-même et de refonder un nouveau contrat social robuste sur des piliers de justice, d’égalité et d’équité entre tous les Tchadiens et Tchadiennes. 

Je peux vous rassurer que guidés par cette boussole claire de paix et d’apaisement, nous ne laisserons jamais ce pays sombrer dans le chaos. 

Je vous remercie. 

Tchadanthropus-tribune

518 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire