Saleh et cher ami!

Excuse-moi, les malades sont des gens exigeants et grincheux. Ne tiens pas compte de la colère qui pourrait transparaître dans cette missive.

Je voulais te dire :

Premièrement que c’est ton droit et ça a toujours été ton droit de poser des actes que tu crois n’engager que toi et ton parti qui, à certaines des opportunités que tu cibles, deviennent ta propriété. Mais tes militants, tes camarades, sympathisants et amis qui ne sont pas du parti sont-ils aussi ta propriété ? Lorsque je te lis, ta décision d’aller dans le gouvernement de Pahimi, qui reconnaît de facto le CMT, ne semble pas relever du consensus général. Même si tu affirmes avoir le feu vert des militants de l’Undr, as-tu informé le Fonac, le G24, etc? As-tu informé tes frères et amis? Ou à l’occasion tu penses qu’ils n’ont pas droit au secret? Et quel secret? Une décision qui impacte la vie de tout un peuple? Et j’en parlerai. En réalité, tu ne changeras jamais dans cette pratique : lorsque tu veux agir, pourvu que ton for intérieur te le recommande, tu agis. Peu importe la morale, l’éthique, les autres, etc. Tu ne rendras de toute façon pas compte à ceux qui s’estiment victimes de tes agissements solitaires! Tu as ainsi usé les hommes de bonne volonté qui veulent t’accompagner parce que à un moment où a un autre, ils t’ont fait confiance. D’abord à l’Undr, il faut citer pour ne pas clore la liste: Kemkoï et Bongoro les avant derniers qui ont pris le large. D’autres suivront. Peu importe, comme disait Déby, le chien aboie la caravane passe. Tu vois Déby qui effrayait tout le monde, se prenait pour le nombril du bon Dieu, nous en parlons déjà à l’imparfait. Hors de ton parti, tu as cassé ton groupe parlementaire qui était le plus grand groupe de l’opposition qui se faisait entendre. Par tes agissements, tu l’as laissé s’effriter jusqu’à n’être que l’ombre de lui-même. Tu étais le porte-parole de la Cpdc en remplacement de Ibni Oumar Mahamat Saleh. À peine deux mois après sa disparition, ton soucis c’est de le remplacer à l’International socialiste. Tu t’es peu occupé de la Cpdc. Et lorsque tu pressentais des résistances à te suivre dans des élections gagnées d’avance par Déby, tu as formé un autre groupe de circonstance. Tu as claqué la porte et tu es parti ta chose. Beaucoup de bonnes volontés comme les Bidi Valentin, N’gangbet Michel, Ali Salim t’ont soutenu et aidé. Lorsque tu trouvais un intérêt à un compromis honteux avec Déby, tu les a largués et tu as continué ton chemin sans nul excuse ni regret. Cette décision t’a isolé du pays sara. Ce qui semble ne pas te préoccuper parce que tu crois que les voix du Mayo-Kebbi te suffisent pour forcer le soutien de ceux qui n’ont jamais porter Déby dans leur cœur. Et ainsi de suite avant et après les élections de 2016 avec la création du Fonac, et du récent G24. Tes manœuvres de candidature unique ont laissé à ce énième regroupement des traces indélébiles d’une forfaiture et d’une imposture sans égales, etc. Je conclus que tu n’es pas démocrate pour un sou!! Tu ne changeras donc point sur ce plan. Il te faudra une véritable confession pour ramener à toi ou gagner à toi ceux qui veulent bien effacer cette ardoise lourde de ce qu’il faut taxer de sournoiseries.

Deuxièmement, tu dis que tu es entrer au gouvernement parce qu’il faut de l’apaisement et mieux vaut travailler de l’intérieur. Ce serait plus efficace. Mais depuis le principe de la démocratie consensuelle et participative, as-tu cesser de travailler directement ou indirectement de l’intérieur du pouvoir Déby? On peut à ce propos t’accuser d’empocher des enveloppes. Ce sont des médisances . Soit! Mais tu y as occupé des postes même de ministre d’Etat et quelques strapontins. Maintenant l’Undr a un poste de ministre et de secrétaire d’état. De ces nominations, je pense, sauf si je me trompe, qu’il s’agit rien que des militants Undr. Peux-tu récompenser hors de ton parti? Tes alliés indéfectibles comme les Ganghnon ? Non! Le gain ne doit pas s’éloigner de toi. Toujours calculer pour que le résultat te profite. Non! Tu n’es pas humaniste pour un sou! Sur ce plan, il y aurait beaucoup à dire. Soit! Passons!

Troisièmement tu dis que t’en as marre de dépenser tes sous pour tes devoirs de solidarité. Ah j’ai cru qu’il s’agissait d’assister tes militants blessés et leurs parents endeuillés. N’est-ce pas toi qui dis et répètes souvent que l’argent de la politique repart à la politique ! As-tu épuiser les fonds du parti au risque de toucher à ta fortune personnelle pour sonner le tocsin ? Je ne le pense pas ! Mais ici encore il s’agit d’être humain. La vie vaut plus que l’argent. Arpagon, Déby ont bien renoncé à leur fortune lorsque Dieu mît un visa sur leur passeport pour le voyage sans retour. Donner, partager c’est ça qui unit les pauvres et les opprimés à leurs bienfaiteurs. Dépense de ta bourse, cela te procurera de l’estime. Et lorsque tu auras besoin des assistés pour monter des échelles alors non seulement ils soutiendront l’échafaudage mais te pousseront. Et à défaut de victoire tu auras un bel enterrement! Oui les humains savent aussi et souvent renvoyer l’ascenseur ! Non! Ton départ au gouvernement ne s’explique pas par les dépenses énormes que t’occasionnent les coûts des manifestations. Il y a anguille sous roche. Quoi alors ? Je pense encore et malheureusement que c’est le résultat d’un funeste calcul. Sans te faire un procès d’intention je crois que tu as senti le vent venir. Le soutien de la France à la junte, les manœuvres sinistres à l’Union Africaine et les louvoiements de l’Union Européenne laissent présager que le Cmt a de l’avenir devant lui. Il faut se mettre à l’abri et continuer de montrer ses muscles d’un boxeur en carton! Oui, je suis le plus grand parti ! Oui, je peux ceci je peux cela! En réalité, il n’en a rien été de cela! Ça fait trente ans que ça dure. Rien n’augure un changement sous le leadership du président de l’Undr. Si rien ne change de ces pratiques, il ne restera que des imbéciles pour croire à la victoire aux élections présidentielles de l’Undr.

Puisque nous avons épuisé la liste des futilités, venons en aux choses graves. D’abord la reproche d’inconstance. Dire ça puis affirmer le contraire sans gêne ça égare les militants sincères. Un grand leader comme tu le prétends doit avoir une vision et des principes qui lui servent de boussole. Quels sont tes repères idéologiques ? Les minimums doivent être : aimer son pays et son peuple plus que tout. Être honnête et droit avec ses amis et ses camarades. Non! Tu ignores tout ça. C’est pourquoi tu es parais insaisissable. Si tu ne peux te corriger, laisse la politique et fais le commerce. Ça réussit mieux aux gens qui aiment les jeux de traquenards ! Les Tchadiens ont besoin des hommes de parole. C’est à ce prix qu’ils se sacrifient. Et si la mort est le sacrifice suprême, ceux qui marchent, qui crient ne cherchent pas à se suicider. C’est le cynisme de ceux qui ont le fusil qui leur fauche la vie. Alors regarde surtout du côté du peuple qui souffre pour découvrir la vérité de ton engagement. En parlant de souffrance, qui de l’étranger qui aime t’écouter et te faire changer d’avis souffre avec les Tchadiens? Ces parias qui triment, ne mangent pas à leur faim à cause de l’argent du pétrole honteusement accumulé par ceux qui n’en ont pas droit? Français, Belge, et autre tartanpion ne passent que quelques jours avec nous, logés à l’hôtel avec tous les services qui ne les coupent pas de leurs pays d’origine. Les Tchadiens eux sont dans leur poussière, leur chaleur, mangent à peine une fois par jour, etc. Ils manifestent leur souffrance et tu refuses de comprendre ? Tu prends parti pour l’étranger ? Mais tu vis où et tu viens d’où ? D’où te viennent ces mots d’apaisement et d’unité que tu sers à la sauce de ce qu’il faut bien appeler trahison.

Comment faut-il appeler cette conduite qui consiste à abandonner sans explications tous ceux qui placent leur espoir en toi et virer à trois cent soixante degrés pour soutenir les assassins, les criminels, les usurpateurs, etc. Là encore il n’y a pas d’autres mots pour qualifier ceux qui nous tuent. Sauf à trouver par de graves gymnastiques d’esprit des mots autres mais qui sonneront mal pour les circonstances actuelles. C’est cela une opposition inconsistante. Ne pas savoir ce que l’on veut ou du moins ce que ta population veut.

Ai-je besoin d’écrire un si long texte pour te faire comprendre qu’en soutenant le CMT et son gouvernement, tu as peut-être chercher à toucher un jack pot ? Mais tu auras nuit à la lutte populaire. Parce que vous de « l’opposition » qui êtes aller dans ce machin, vous apporter du capital politique à des gens qui n’en ont pas. Mais pire vous soutenez des va-t-en guerre qui ont écrit dans leur programme ce que le Tchad sait faire depuis cinquante ans: la guerre! Vous refusez comme eux la réconciliation nationale car ils ont écrit dans leur charte que ceux des nôtres qui s’opposent à eux sont leurs ennemis, des terroristes. Ils appellent ainsi la communauté internationale à venir les aider à massacrer d’autres Tchadiens. C’est ce qui est grave dans votre engagement. Tuer, continuer de tuer vos freres, vos amis, vos parents. Quand viendra le moment de voter il n’aura plus personne pour jeter un bulletin dans l’urne.

S’il n’en tenait qu’à moi, ce sont vous et vos semblables qu’il faut mettre hors d’état de nuire. Haro sur les collabos !

Député Gali Ngothé Gatta

429 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire