En quelques mois, le jeune Succès Masra est devenu l’ennemi public numéro aux yeux de la galaxie Déby. Selon certains médias à l’international, le président tchadien aurait instruit son entourage politique, ceux de son gouvernement, tout comme les jeunes cadres de son parti à monter au créneau afin de faire face à la montée en poupe du parti les transformateurs.

D’après des fiches de son agence de sécurité, Idriss Déby est informé de la montée et l’adhésion des jeunes de la zone méridionale et ceux du nord du pays. Cette situation irrite Idriss Déby et il ne masque même pas sa colère dès qu’on évoque le parti “Les transformateurs “ où bien quand le nom de Succès Masra est énuméré.

Début janvier, dans une réunion en privée Idriss Déby a demandé vertement à deux de ses conseillers d’aller débattre avec Succès Masra afin d’évoquer sur les plateaux ses affirmations concernant son livre co-écrit avec Béral. Le but ultime est de cassé Succès Masra auprès des futurs électeurs venant de la partie Nord, Est et Ouest du pays.

Le parti les transformateurs fait peur au régime MPS à cause de sa sensibilisation auprès des jeunes et autres cadres du pays. Les injonctions fortes dites çà et là pour qu’il ne soit pas légalisé découlent des instructions de l’exécutif, qui se trouve piégé par ses propres textes de loi. La publication de ce parti dans le journal officiel de la république vient donner raison à ce parti qui avance des arguments clairs.

30 ans presque de gouvernance négative ne peuvent servir un régime aux abois qui ne pense pas rehausser l’esprit républicain, ni encore chercher à gommer les diverses injustices faites au peuple tchadien.

Notre pays souffre de mauvaise gouvernance, d’iniquité profonde au sein de l’administration, du chômage accru, de manque de développement dans les zones rurales, de famine et de manque d’eau y compris dans certaines régions de l’Est du pays.

Les deux poids deux mesures font que dans la ville d’Amdjaress chère à Idriss Déby, la population a de l’électricité gratuitement à cause de la mise en place des panneaux solaires et des éoliennes, une agence bancaire et un hôtel 5 étoiles, sans compter plusieurs projets d’ONG pour le développement de la région. Qu’en est-il pour le reste du Tchad ?

La capitale N’Djamena subit des problèmes de carence en matière de municipalité, de réparation de route, de traitement d’ordure et d’agencement des lieux publics.

Il est évident, que Deby dira que ce n’est pas lui qui gère les différents départements, mais c’est Idriss Déby qui les nomme, qui les pardonne, et qui les rétribue quand bien même ils sont des repris de justice ayant détournés des sommes colossales.

Alors Succès Masra où un autre tchadien qui voudra venir pour un changement et l’alternance au Tchad, qu’il soit le bienvenu, pourvu que les Tchadiens trouvent leur liberté dans la justice, loin des Soudanais venus dans les malles du MPS et qui veulent être plus royalistes que le roi.

Tchadanthropus-tribune

1799 Vues

  • La dynamique est irréversible.

    Commentaire par Boris le 16 janvier 2020 à 17 h 57 min
  • Si j’étais encore en fonction comme DAPEC, je faisais taire ce Masra. Deby est entouré de mauvais conseillers.

    Commentaire par Abdoulaye Abakar ABDOUL le 16 janvier 2020 à 18 h 19 min