Dr Succes Masra avait dans son allocution  à l’occasion de nouvel an placé l’année 2023  sous le signe «  année du bouclier de la dignité du peuple ». A l’entendre, il tourne toujours le dos à  prolongation de la transition de 24 mois.

Pour lui, les Tchadiens vivent actuellement sous un système d’apartheid « entretenu par une minorité ». « On ne s’adapte pas à l’apartheid mais on l’abat ou alors on s’en sépare à l’amiable car on n’est pas du tout condamnés à vivre ensemble dans l’apartheid », complète le leader du parti les transformateurs Succès Masra

Il a également signifié que « le plan de succession entretenu par les autorités de transition doit être abandonné ». Dans les cas contraires  il fera valoir le droit du peuple tchadien à l’autodétermination devant l’Organisation des Nations unies (ONU). « Si ce plan dynastique devrait s’imposer, alors nous sommes contraints de demander officiellement à l’ONU le droit à l’autodétermination de notre peuple à travers un référendum pour que sur une portion du Tchad bien identifiée, des Tchadiens de toute obédience puisse avoir le droit d’installer la démocratie, de disposer d’une armée républicaine qui les protègera sans distinction aucune ».

L’année qui s’annonce  selon lui est l’année des Tchadiens opprimés qui auront enfin un bouclier protecteur. Et sûr de cette protection, il promet engager avec d’autres compatriotes la marche de la victoire de ce Tchad où grâce à l’autodétermination du peuple, la démocratie sera installée sur le roc de la justice et l’égalité.

Le Tchadanthropus-tribune

2912 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire