Voilà 3 mois que la mort avait fauché Idriss Déby mettant tout le Tchad en ébullition.

Dans le sillage de cette disparition, un conseil militaire de transition et un gouvernement de transition ont vu le jour, mais peine à convaincre les Tchadiens qu’un changement pourrait avoir lieu comme l’espère la majorité des Tchadiens.

90 jours après, il se prépare un réaménagement du gouvernement de transition, ou mieux un remaniement.

Pahimi Padacké en toute coopération avec le CMT réfléchit à reformer le gouvernement dans sa configuration actuelle.

Une pression perceptible se fait sentir au sein des instances en place, qui risquerait de pousser le 1er ministre de la transition d’amorcer un virage à la dévotion du CMT.

De l’avis de plusieurs observateurs politiques locaux, le président de la transition Mahamat Idriss Déby serait pris en otage par certains qui se prévalent proches de lui, mais qui en vérité le dévie de sa bonne volonté de travailler pour une bonne transition.

Plusieurs de ces pseudos conseillers travaillent pour leur panse, et ne pensent qu’à s’enrichir au lieu de travailler pour le pays.

Selon nos informations, le 1er ministre de la transition se plaint lui-même de certaines interventions dans son champ de prédilection. Il parait qu’il y a des individus qui ne respectent aucune hiérarchie, et qui transgressent l’ordre établi en voulant se servir.

D’autres influencent de par leurs positions pour que leurs poulains ou leurs parents soient nommés à tel poste de responsabilité, le plus souvent pour un poste où les recettes sont importantes.

À ce rythme, Mahamat Idriss Déby ne pourra rien faire tout seul, tant qu’il est muselé par d’autres esprits revanchards et rétrogrades. Et tout sera fait à minima.

Toutefois, la rumeur de ce remaniement ou réajustement du gouvernement y compris dans le cabinet du président de la transition annoncée officieusement est pour bientôt.

Tchadanthropus-tribune

949 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire