L’ancien politico-militaire Abdelmanane Khatab donne son point de vue sur la fin du Dialogue National Inclusif et souverain (DNIS), dans une tribune.

Abdelmanane Khatab.

Il y a plus d’un an que fut lancé le long processus qui devrait conduire à la tenue du Dialogue National Inclusif et souverain (DNIS) qui a pour objectifs de poser les jalons d’un Tchad nouveau et d’instaurer une paix pérenne. Ce long chemin depuis la rencontre entre les Mouvements Politico-militaires et le Comité technique spécial (CTS)en octobre 2021 dans des différents pays en Europe , Amérique et Afrique jusqu’au Dialogue National Indépendant et souverain (DNIS) de N’Djaména en passant par le Pré-dialogue de Doha au Qatar a été parsemé d’embûches.

Les pessimistes de nature et /ou les adversaires invétérés de tout bord du DNIS, tapis dans l’ombre ont déployé leur arsenal de sabotage (diffamations des travaux, dénigrements des participants, injures, incantations obscures …) afin de faire échoué ce dernier voire de l’étouffer dans l’œuf. Cependant, ils ont essuyé une cuisante défaite. En effet, c’était hier après-midi de 05 octobre 2022 les travaux du DNIS ont pris fin dans une salve d’applaudissements suivis de l’hymne national chanté à gorge déployée par les délégués puis fusèrent des cris de joie, des congratulations, des embrassades…

La tenue du DNIS est en soi un succès incontestable car beaucoup était pessimiste. La clôture de ses travaux par des recommandations, résolutions et feuille de route qui seront transmis au futur Gouvernement de transition (GT) renforce ce succès. Le moment tant attendu par le peuple tchadien est arrivé et l’espoir qui en découle se trouve dans la feuille de route du GT.

Le programme de transition adopté en plénière par consensus au palais du 15 par les Délégués a été élaboré suite à d’âpres discussions pendant près de deux mois. Des discussions houleuses suivies de nombreuses suspensions de séances à répétions, des joutes verbales parfois d’une rare violence… ont émaillé le DNIS. Cependant, force est de constater avec admiration que les Délégués ont surpassé leurs propres intérêts, rangé dans le placard leur colère, amertume et autres rancœurs afin placer en priorité ceux du Tchad. Le patriotisme a triomphé.​

La clé du succès du Dialogue National Inclusif et souverain (DNIS) réside incontestablement dans l’adoption de toutes résolutions et recommandations par consensus. Nous souhaitons que cette méthode qui a fait ses preuves au DNIS prévaudra dans la résolution de tous les problèmes du Tchad.

Le peuple tchadien attend avec impatience du futur Gouvernement de transition (GT), l’amélioration de ses conditions de vie par la concrétisation des résolutions du DNIS.

A-Khatab

706 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire